Plus belle la vie : les acteurs saoulés par les nouvelles conditions de tournage
Plus belle la vie : les acteurs saoulés par les nouvelles conditions de tournage
La vie ne serait finalement pas la plus belle sur les plateaux du tournage de la fiction quotidienne de France 3. Suite à l'épidémie de Covid-19, de nouvelles règles sanitaires ont été imposées dans les locaux à Marseille. Or, de nombreux acteurs de Plus belle la vie seraient déjà fatigués par ces mesures.

Un tournage moins pratique pour les acteurs

On l'a récemment appris, l'ambiance dans les coulisses de Plus belle la vie serait actuellement explosive, la faute notamment à des histoires qui ne seraient pas suffisamment fortes pour convaincre les acteurs, des scénaristes qui ne seraient pas assez qualifiés et des comédiens qui ne se sentiraient pas assez utiles. C'est tout ? Même pas.

A en croire un récent article du Parisien, une partie de l'équipe de la fiction quotidienne serait également déjà lassée de nouvelles mesures de sécurité mises en place afin de lutter contre la crise sanitaire. Interrogée par le journal, Cécilia Hornus (Blanche Marci) y dévoile par exemple que le travail est devenu plus mécanique qu'auparavant, "L'ambiance est forcément plus feutrée. On retire le masque juste avant l'action. Les scènes sont plus découpées, il n'y a plus que trois caméras au lieu de quatre".

"J'espère que ça va s'arrêter vite"

Un constat partagé par Jean-Charles Chagachbanian (Franck Ruiz), qui avoue de son côté être tout simplement saoulé par un tournage robotisé, "On suit les parcours fléchés, on ne se touche plus, mais honnêtement, ça me fait suer. J'espère que ça va s'arrêter vite." Des propos qui peuvent surprendre quand on connait l'intérêt sanitaire derrière, mais qui s'expliqueraient par des conditions de travail détériorées.

En plus de relations déshumanisées pour certains secteurs, "Les coiffeuses et maquilleuses scrutent désormais le casting avec un retour sur une télévision plantée dans un grand couloir. Et elles donnent leurs instructions sévères par le biais des oreillettes dès qu'une mèche se fait la belle ou qu'un front brille un peu trop" explique le journal, l'ambiance serait pesante à la longue. Jean-Charles Chagachbanian précise ainsi, "C'est deux fois plus fatiguant pour tout le monde. Pour les caméramans ou les techniciens qui ont le masque toute la journée, c'est encore pire ! Nous au moins, on peut l'enlever pour jouer".

Il est par ailleurs important de rappeler qu'avant le confinement, il se passait en moyenne 6 semaines entre le début du tournage d'un épisode et sa diffusion sur France 3, là où Plus belle la vie sera de retour dès ce lundi 29 juin 2020 à la télévision, soit un mois seulement après la reprise du tournage. Autrement dit, le rythme de la production semble avoir quelque peu augmenté afin de rattraper les semaines d'arrêt.

Et forcément, entre la chaleur du moment, les nouvelles conditions de tournage ET une charge de travail augmentée, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi la tension est vive sur les plateaux...

Plus belle la vie - Saison 15
Plus belle la vie : Fabienne Carat (Samia) insultée par les fans, l'actrice déçue par les scénarios
Plus belle la vie : de nouveaux décors et la fin du Mistral pour la série ?
Plus belle la vie : enfin des crossovers avec Demain nous appartient ? La productrice répond
Plus belle la vie : les acteurs saoulés par les nouvelles conditions de tournage
voir toutes les news de Plus belle la vie - Saison 15 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème