Mégots jetés par terre : les fabricants de cigarettes vont devoir payer
Mégots jetés par terre : les fabricants de cigarettes vont devoir payer
Les cigarettiers vont faire la tête, mais les trottoirs pourraient retrouver le sourire. Dans le but de mettre fin à la pollution liée aux nombreux mégots jetés par terre, le gouvernement va mettre en place une nouvelle taxe auprès des fabricants.

Bientôt la fin des mégots ?

Vous en avez marre de ne pas être capable de faire un pas dehors sans découvrir un mégot de cigarette par terre ? Le gouvernement français aussi. Ainsi, dès cette année et dans le cadre du mouvement "pollueur-payeur", les fabricants de cigarettes devront payer une nouvelle taxe (appelée écocontribution) visant à améliorer les conditions écologiques de notre pays.

Comment cela fonctionnera ? D'après Les Echos, l'argent récolté ira directement un nouvel éco-organisme - mis en place par les cigarettiers, qui sera de son côté chargé d'une mission de la plus haute importance : réduire, d'ici à six ans, l'abandon des mégots de 40%. Pour cela, cet organisme va devoir mettre en place de nombreuses solutions pour favoriser cette transition vers la propreté.

Une nouvelle taxe et des changements à venir

Premièrement, il devra distribuer aux acteurs publics et aux buralistes des cendriers de poche censés être réutilisables. Deuxièmement, il tentera de mettre régulièrement en place des campagnes publicitaires visant à sensibiliser le public autour de cette cause. Enfin, troisièmement, il lui faudra trouver des solutions de collecte et de gestion de ces mégots afin d'avancer dans le bon sens.

Mais ce n'est pas tout, l'éco-organisme devra également contribuer au budget des collectivités locales concernant les ramassages de mégots (les coûts pourront évoluer avec le temps, mais ils seront à priori de 2,08 euros par habitant et par an aux communes de plus de 50.000 habitants ou encore de 1,08 euro à celles entre 5.000 et 50.000 habitants) et participer au développement de la recherche afin de continuer à améliorer la gestion de ces déchets (ramassage, traitement, recyclage...)

Par ailleurs, cette REP (filière à responsabilité élargie du producteur) sera mise en place dans le courant de cette année 2021, ce qui signifie que les véritables effets ne devraient pas se voir avant l'an prochain. Sauf peut-être pour l'un d'entre eux. Après tout, qui dit nouvelle taxe dit très probablement nouvelle augmentation du prix des paquets de cigarettes. Une situation qui pourrait bien motiver certains fumeurs à arrêter la clope, ce qui pourrait déjà réduire les mégots sur les trottoirs...