Mashle : quand Harry Potter rencontre One Punch Man, un manga étonnant
C'est ce mercredi 7 janvier que les tomes 1 et 2 du manga Mashle signé Komoto Hajime et édités par Kazé sont désormais disponibles en France. Vous avez envie de craquer ? On vous comprend. Située entre Harry Potter et One Punch Man, cette histoire est totalement folle.

De quoi ça parle ?

Mash Vandead vit dans un monde où les sorciers règnent sur l'humanité et où l'absence de magie vous condamne à mort. Le problème ? Mash - qui profite de son temps libre à la muscu et à manger tout et n'importe quoi, n'a justement aucun pouvoir. Aussi, quand son secret est découvert par un policier - ce qui menace la survie de son père adoptif, celui-ci fait face à une étonnante proposition : s'il réussit à intégrer la célèbre académie de magie d'Easton et à en devenir le meilleur élève, alors lui et ses proches pourront vivre.

Pourquoi c'est génial ?

Qu'on se le dise, Mashle a tout du Shonen classique, que ce soit dans le cheminement de son héros ou dans le caractère quelque peu cliché des situations / personnages rencontrés en chemin. Néanmoins, le manga peut compter sur la force de son humour pour nous convaincre et surtout, sur la puissance du décalage entre le héros et cet univers. Et pour cause, Mash est obligé de rivaliser d'ingéniosité pour se mettre au niveau d'élèves aux pouvoirs magiques afin de ne pas se faire repérer ET les dépasser et ce, uniquement grâce à la force (extraordinaire) de ses poings et de sa réflexion. Ca part dans tous les sens, (littéralement) tous les coups sont permis et à l'instar des autres personnages, on est sans cesse surpris par ce que nous réserve Mash.

Quelle ambiance pour ce manga ?

A première vue, Mashle semble nous offrir un petit détournement d'un monde façon Harry Potter. Et clairement, c'est plutôt cool de replonger dans une histoire située dans une école de magie avec ses propres codes, ses cours spéciaux et ses profs particuliers. Toutefois, cette oeuvre signée Komoto Hajime penche nettement plus du côté d'un One Punch Man. Il faut dire que le héros partage énormément de points communs avec Saïtama, au point que l'on se demande parfois si ce n'est pas le mangaka ONE qui se cache en réalité derrière Mashle. Que ce soit au niveau de son design, de sa personnalité un brin je-men-foutiste et anarchique, de sa puissance surhumaine ou de son amour pour la baston, on n'est clairement pas dépaysé. Ca n'est pas pour nous déplaire, mais ça reste étonnant à la lecture.

En résumé ?

Mashle - qui a débuté il y a seulement 1 an et demi au Japon (5 tomes sont actuellement disponibles là-bas, 2 en France à ce jour), est clairement un plaisir coupable qui fait du bien. Ca ne révolutionne rien, mais son univers, son humour et son héros sont l'assurance d'une excellente lecture. C'est fun, badass et suffisamment captivant pour nous donner envie de lire la suite. Reste cependant à espérer que les enjeux augmenteront progressivement au risque de voir cette coolitude s'estomper.