Coronavirus : quand peut-on espérer avoir un vaccin ?
2 photos
Voir le diapo
Alors que la barre des 500 000 morts dus au coronavirus (covid-19) dans le monde a été franchie, où en sont les recherches pour un vaccin en France ? Christophe d'Enfert, le directeur scientifique de l'Institut Pasteur a confié qu'un essai clinique allait être réalisé sur 90 volontaires en juillet.

Si l'épidémie de coronavirus (covid-19) semble contrôlée en France, elle reste toujours très active dans le reste du monde, alors que plusieurs pays se voient contraints de se reconfiner. Alors que la triste barre des 500 000 morts vient d'être atteinte, une question se pose : où en sont les recherches sur le vaccin ? Dans une interview accordée à Le Point, Christophe d'Enfert, directeur scientifique de l'Institut Pasteur, a révélé qu'un essai clinique était sur le point d'être réalisé.

Un vaccin contre le covid-19 testé sur l'homme en juillet 2020

Celui-ci concerne le projet de vaccin MV-Sars-CoV-2, développé en partenariat avec le groupe pharmaceutique MSD : "Les tests sur les animaux que nous avons réalisés tout au long du printemps nous ont permis de sélectionner un candidat-vaccin dont nous savons qu'il permet la production d'anticorps neutralisants capables de bloquer le Sars-CoV-2 in vitro". Celui-ci sera testé sur 90 volontaires en France et en Belgique durant le mois de juillet : "Cette première phase clinique permettra à la fois d'évaluer son innocuité sur l'être humain et sa capacité à induire une réponse immunitaire", explique-t-il.

Mais une commercialisation pas avant mars 2021 ?

En revanche, comme envisagé en avril dernier, il faudra se montrer patient pour la commercialisation du vaccin, qui ne devrait pas se faire avant "le premier semestre 2021", dans le meilleur scénario possible. "Cette phase 1 examinera si sa formule est bien tolérée, si elle ne provoque pas des effets secondaires. Elle nous aidera aussi à déterminer quelles doses sont les plus adaptées pour produire des anticorps et des cellules immunitaires ciblant le Sars-CoV-2. En fonction des résultats obtenus, nous lancerons alors les phases 2 et 3." Des phases qui pourraient débuter en octobre, pour des résultats attendus courant mars 2021. "L'idée n'est pas d'être le 30e à arriver sur le marché mais dans les cinq premiers."

News
essentielles
sur le
même thème