F
Les élèves français ont repris l'école ce lundi 4 janvier 2021, malgré la pandémie de Covid-19. S'il y a un rebond dans les chiffres du coronavirus, un enseignement hybride (à moitié à distance et à moitié en présentiel) pourrait être mis en place. C'est Jean-Michel Blanquer, le ministre de la Santé, qui a l'a annoncé. Comme dans les lycées, les élèves des collèges pourraient donc suivre des cours en demi-groupe.

Un enseignement "hybride systématique" pour les lycées et les collèges ?

En novembre 2020, les lycéens et les collégiens français avaient prouvé l'absence de distanciation dans des photos et des vidéos postées sur les réseaux. Malgré la pandémie de Covid-19, les enfants et les ados ont quand même dû reprendre le chemin de l'école ce lundi 4 janvier 2021, pour la rentrée des classes après les vacances de Noël. Mais face au coronavirus, ils pourraient bientôt suivre un "enseignement hybride" à moitié à distance, à moitié en présentiel.

Ce qui est déjà le cas pour les lycées pourrait en effet s'étendre aux collèges, comme l'a révélé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, ce dimanche soir (3 janvier 2021) sur BFMTV. Il a même avoué que le mode d'enseignement hybride pourrait être "systématique" dans les lycées et dans les collèges. Ce serait donc la piste étudiée par le gouvernement Macron en cas de rebond de la Covid-19. Mais Jean-Michel Blanquer a tenu à rassurer les parents : "On n'en est pas là".

Et cet enseignement hybride se passe déjà dans certains collèges en France, comme à Lille, Limoges ou encore dans l'académie de Créteil. Un professeur de Seine-Saint-Denis, dont l'établissement fait un enseignement a distance un jour sur deux, a confié à Europe 1 : "Le fait que les élèves soient moins entassés dans les couloirs, la cour de récré, c'est déjà un gain, et cela s'est tout de suite ressenti sur le climat scolaire". "Les élèves étaient plus apaisés et en classe ils ont de meilleures conditions de travail, ne sont pas obligés d'être assis sur la même table" a-t-il ajouté. Ce serait donc la meilleure solution si la situation sanitaire s'aggrave dans les écoles ?

Les syndicats feront le point dans la semaine

Jean-Michel Blanquer était aussi l'invité de Sonia Mabrouk sur Europe 1 ce mardi 5 janvier 2021. Il a rappelé que "l'école est fondamentale pour tous les enfants et ne pas aller à l'école nuit énormément aux enfants sur le plan éducatif bien sûr, sur le plan social, et même sur le plan sanitaire, ça peut être très négatif, sur le plan psychologique et sur le plan physique". Et c'est pour cela que pour l'instant, à part certains collèges, l'enseignement hybride n'est pas encore une réalité. De plus, il a assuré que les écoles en France suivent un "protocole sanitaire très strict".

Mais Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a donné une interview un peu plus alarmante dans le JDD sorti ce dimanche 3 janvier 2021. "Les enfants reviennent de différents endroits, en France ou à l'étranger, ça peut rebattre les cartes de la situation épidémiologique" a-t-il annoncé.

Afin de faire un point, les syndicats des écoles se retrouveront au ministère de l'Education nationale ce jeudi 7 janvier 2021. Ensemble, ils parleront de l'évolution de la situation sanitaire et verront ainsi si l'enseignement hybride doit s'étendre oui ou non aux collèges.