365 Dni sur Netflix : le 50 nuances de Grey polonais divise les twittos
365 Dni sur Netflix : le 50 nuances de Grey polonais divise les twittos
365 Dni mettrait-il en avant la culture du viol ? Si le film diffusé sur Netflix rencontre un véritable succès, il est aussi fortement critiqué. Choqué par certaines scènes de sexe entre Laura Biel (Anna-Maria Sieklucka) et Massimo Toricelli (Michele Morrone), le collectif Soeurcières a lancé une pétition demandant le retrait du film du catalogue de la plateforme.

Depuis sa mise en ligne le 7 juin dernier sur Netflix , 365 Dni (365 jours) rencontre un véritable succès sur la plateforme. Comparé à 50 shades of Grey, ce film érotique polonais basé sur le livre de Blanka Lipińska suit la relation entre Laura Biel et Massimo Toricelli, riche mafieux sicilien dominateur qui la séquestre et lui laisse un an pour tomber amoureuse de lui. Mais alors que de nombreux(ses) téléspectateurs(trices) se sont pris à fantasmer sur le beau Massimo, d'autres ont été choqués par certaines scènes de sexe et ont accusé le film de faire l'apologie du viol.

365 Dni accusé de faire l'apologie du viol

L'association "Nous Toutes" a dénoncé le contenu du film : "@NetflixFR vous proposez dans votre catalogue le film 365 jours, classé dans la catégorie "Romantique". Pour info séquestrer une femme, la menacer, l'agresser sexuellement, la frapper et faire pression pour avoir des relations sexuelles ça n'a rien de romantique". Critiqué pour son personnage, Michele Morrone avait même été obligé de se justifier : "Je voulais aussi vous dire que je ne suis pas le personnage que j'incarne. Je ne suis pas une personne aussi mauvaise, c'est juste un personnage".

Une pétition demande le retrait du film de Netflix

Un argumentaire repris par le collectif Soeurcières, qui a lancé une pétition sur change.org demandant le retrait du film du catalogue Netflix. "Ce film met en avant la culture du viol et en présentant cela comme quelque chose de romantique, il est irrespectueux vis-à-vis de toutes les victimes de violences sexuelles.", peut-on lire. "A aucun moment, la notion de consentement n'est respectée, les agressions sexuelles sont extrêmement nombreuses, l'agresseur menace à de nombreuses reprises sa victime de lui faire du mal si elle refuse de le laisser faire ce qu'il veut avec elle... Pire encore : lors d'une scène dans une boite de nuit, la jeune femme est victime d'une tentative de viol par un inconnu et s'ensuit alors un long discours dans lequel elle est accusée d'avoir provoqué cette attaque. Une victime n'est jamais responsable de son viol !". A l'heure où nous écrivons, elle a été signée par plus de 28 450 personnes. Pas sûr que cela soit suffisant pour convaincre Netflix...

365 Dni
365 Dni : Michele Morrone défend le film face aux critiques, "C'est un fantasme"
Michele Morrone (365 Dni) en couple ? Sa supposée petite amie menacée par ses fans
365 Dni : Netflix réagit aux pétitions pour le retrait du film
365 Dni : Duffy, séquestrée et violée, demande à Netflix le retrait du film
voir toutes les news de 365 Dni Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème